Tout savoir sur les gestes à faire en cas d’incendie sur le lieu de travail

Le risque d’incendie en entreprise constitue un risque accidentel majeur. C’est pourquoi il est fondamental pour l’employeur de prendre les mesures de prévention nécessaires. Ceci afin de sécuriser les lieux ou de trouver la solution idéale au cas où cette situation se présenterait

Comment réagir à un incendie au travail ?

Quelques gestes simples sont à réaliser dans le cas où un incendie se déclencherait au bureau. Pour commencer, la première chose à faire est de déclencher l’alarme. C’est une étape qui sert à prévenir toutes les personnes présentes dans le bâtiment qu’il faut évacuer les lieux. Dès que celle-ci est enclenchée, les intervenants responsables de l’évacuation et de la lutte contre le départ de feu doivent agir. Ils procèdent à l’évacuation systématique de toutes les personnes. Ensuite, il faut alerter les sapeurs-pompiers. Cependant, en attendant leur arrivée, toute personne qui constate un départ de feu doit essayer de le maîtriser.

Par ailleurs, concernant l’évacuation, c’est une étape cruciale. Son déroulement doit bien se faire pour garantir la sécurité des occupants du bâtiment. C’est la raison pour laquelle, en plus d’engager un agent de sécurité incendie, l’employeur est amené à organiser la formation de ses employés dans ce domaine pour éviter toute perte humaine et matérielle. Et aussi, il est important de prévenir l’incendie sur le lieu de travail. Pour ce faire, les salariés doivent prendre connaissance du niveau de risque dans leur zone de travail. Il est donc important d’organiser des exercices d’évacuations au moins une fois tous les semestres pour pouvoir agir intelligemment quand il le faut.

Quels sont les moyens de combattre l’incendie ?

L’employeur a l’obligation de prendre toutes les mesures nécessaires pour tout départ d’incendie pour qu’il puisse être combattu efficacement et rapidement. Pour cela, installer des extincteurs en nombre suffisant est conseillé. Il faut qu’ils soient adaptés aux risques particuliers susceptibles d’être présents pour protéger les individus et les biens. Aussi, si nécessaire, l’établissement doit s’équiper de robinets d’incendie armés, de colonnes sèches et humides, d’installations fixes d’extinction automatique d’incendie, etc. Mais il est également conseillé de prévoir du sable ou de la terre meuble près des emplacements de travail, surtout en cas d’absence d’eau à proximité. Toutefois, ces divers dispositifs ne sont pas obligatoires, sauf si l’employeur arrive à justifier leur mise en place, dans le cadre de l’évaluation des risques.

Pour information, toutes les installations d’extinction doivent être signalées pour une intervention précoce en cas d’incendie. C’est le cas du système d’alarme sonore qui est obligatoire pour les établissements employant plus de 50 personnes et où sont manipulées des matières inflammables. De plus, y établir une consigne de sécurité incendie est nécessaire. Quant aux bâtiments de moins de cet effectif, afficher des instructions permettant l’évacuation des personnes est recommandé. Dans tous les cas, il faut signaler le chemin vers la sortie la plus proche et mettre en place un éclairage de sécurité pour que l’évacuation soit assurée en cas de défaillance de l’éclairage normal.